Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
La modernisation du réseau
 

Aménagement d’un passage à faune sur la N184

 
 

La DiRIF aménage un passage à faune sur la RN184 (Val d’Oise)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 août 2016
DP6.png
DP6.png
Vue de l’aménagement depuis la N184

C’est un chantier en faveur de la biodiversité qui débute bientôt sur la RN 184 : la DiRIF réaménage un pont existant en passage à faune.

Un passage à faune est un aménagement permettant aux animaux le franchissement d’un obstacle artificiel comme une route ou une voie ferrée. Les travaux dureront de fin août à décembre 2016 sans impact sur la circulation de la RN 184. Le pont sera ouvert durant la quasi-totalité du chantier.

La RN184, voie routière à 2 x 2 voies, traverse la forêt domaniale de l’Isle-Adam limitant le passage des animaux. C’est pourquoi cette route est identifiée par le schéma régional de cohérence écologique comme une coupure du réservoir de biodiversité que constitue la forêt, à traiter en priorité.

Un ouvrage à usage mixte

C’est dans ce cadre que la DiRIF a réalisé des études qui ont permis d’aboutir à une solution innovante : réaménager le pont existant pour en faire un ouvrage « mixte » c’est-à-dire attractif pour la petite et grande faune tout en conservant les usages pour les activités humaines.

Le pont, également emprunté par les promeneurs, les cyclistes, les cavaliers et des engins forestiers sera donc réaménagé pour favoriser son utilisation par les animaux. Sur les 16 m de largeur de l’ouvrage, 11 m seront dédiés à la faune et à une piste cavalière ensablée. Petite et grande faune pourront traverser à loisir la route nationale sans danger. Les 5 mètres restant seront réservés aux activités humaines. Le projet est étudié pour une cohabitation harmonieuse entre l’homme et l’animal.

DiRIF_Plan_Passage-a-faune-N184_XL.png  en grand format (nouvelle fenêtre)
DiRIF_Plan_Passage-a-faune-N184_XL.png
Plan de l’aménagement du passage à faune

Un projet conçu en concertation avec les partenaires

Un comité technique associant collectivités, associations et institutions a été mis en place afin d’associer l’ensemble des parties prenantes à la définition des besoins liés à chaque usage puis des aménagements visant à les concilier. C’est donc dans un esprit d’ouverture et d’écoute que des représentants des cyclistes, des cavaliers, des randonneurs et des chasseurs, mais également les exploitants forestiers, les associations de défense de l’environnement, les experts sur la faune, les collectivités locales ou l’inspection des sites ont activement contribué à la définition de l’aménagement de passage à faune.

De plus, le projet de passage à faune a été lauréat de l’appel à projet « Rétablissement de continuités écologiques sur des infrastructures de transport existantes », lancé par le ministère chargé de l’environnement.

D’un montant total de 710 000 € TTC, l’opération est réalisée avec le concours financier de la région Île-de-France à hauteur de 450 000 €, et de l’État (Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer) à hauteur de 260 000 € principalement au titre des rétablissements des continuités écologiques.

  (nouvelle fenetre)

Une expérience à suivre

La reconversion d’un ouvrage existant présente un coût compétitif par rapport à la construction d’un ouvrage neuf. L’optimisation de certains ouvrages pour favoriser le passage de la faune pourrait être une piste à creuser.
Des relevés seront effectués afin de mesurer l’évolution de la fréquentation de l’ouvrage par la faune. Les conclusions de cette expérimentation seront partagées avec d’autres gestionnaires routiers.

Une question, une observation sur cet aménagement ? Contactez-nous !

Pour toute question ou observation, vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante :
dmrno.smr.dirif.driea-if@developpement-durable.gouv.fr