Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
La route se modernise

Détection automatique d’incidents

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 mai 2015


Lorsqu’un incendie se déclare dans un tunnel, il est important de réagir au plus vite. Il faut donc détecter le plus tôt possible les éventuels débuts d’incendie. La surveillance doit couvrir la totalité de l’ouvrage afin que l’opérateur de sécurité puisse identifier et qualifier un évènement alarmant, le plus efficacement possible.
Aujourd’hui, des caméras vidéo classiques permettent de surveiller visuellement l’intérieur des tunnels depuis le PC de sécurité, mais c’est à l’opérateur de sécurité d’évaluer lui-même si un évènement est alarmant ou non, en fonction de ce qu’il voit sur ses écrans. L’installation d’un nouveau système de surveillance permettra désormais de détecter les évènements alarmants.

Installation d’un nouveau système de surveillance et de détection des évènements alarmants

Le nouveau dispositif consistera en une surveillance vidéo « intelligente » qui permettra de détecter automatiquement les évènements alarmants. L’objectif est d’assurer une fiabilité maximum, de réduire le temps de réaction mais aussi de filtrer les évènements de moindre importance.

Une caméra vidéo tous les 100 mètres

Tous les 100 mètres à l’intérieur des tunnels, une caméra vidéo sera installée. Les images seront transmises à un logiciel d’analyse en temps réel capable de détecter automatiquement par exemple, un véhicule immobile au milieu d’un trafic fluide, ou encore la présence de fumée.

Comment l’image est-elle analysée ?

L’image est analysée en permanence par des algorithmes qui repèrent par exemple une baisse brutale du contraste de l’image indiquant une éventuelle présence de fumées. Une caméra « intelligente » installée tous les 100 mètres envoie une image filtrée selon son degré d’importance : le PC de sécurité ne se concentre ainsi que sur les cas alarmants.

Une caméra « intelligente » installée tous les 100 mètres envoie une image filtrée selon son degré d’importance : le PC de sécurité ne se concentre ainsi que sur les cas alarmants.

Une alarme envoyée au PC de sécurité

Lorsque le système détectera un événement anormal, une alarme sera envoyée au PC de sécurité indiquant à l’opérateur le lieu et la nature de l’évènement : « incendie », « voiture arrêtée sur la bande d’arrêt d’urgence », etc. Le système sera paramétré de façon à ne faire remonter que les incidents sur lesquels il est important d’intervenir. Sa fiabilité limitera au maximum les fausses alarmes, qui risqueraient d’abaisser la vigilance de l’opérateur.