Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
La modernisation du réseau

Localisation et enjeux

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 mars 2010

Le bruit, un point noir

Le bruit est sans conteste une des principales nuisances ressenties par les Franciliens.

C’est pour y répondre qu’a été adoptée en décembre  1992 la loi relative à la lutte contre le bruit. Elle concerne, entre autres, les milliers de logements situés en bordure d’autoroute pour lesquels le niveau sonore en façade excède le seuil réglementaire de 65 dB(A) de jour et 60 dB(A) de nuit.

Pour résorber ces points noirs du bruit, l’Etat s’appuie sur son partenariat avec la Région Île-de-France qui s’est engagée financièrement à travers les opérations prioritaires du Contrat de Plan Etat-Région.

Afin de se conformer à ces objectifs de protection sonore, l’Etat a privilégié au maximum les protections à la source, par la construction d’écrans antibruit sur les rives et au centre de l’autoroute, et par la pose de matériaux absorbants. Des isolations complémentaires de façade sont mises en œuvre pour les logements dont l’exposition resterait supérieure aux seuils réglementaires à l’issue des travaux.

Faire face à l’augmentation du trafic

Axe majeur de l’accès à Paris, l’A4 a vu son trafic doubler depuis sa mise en service en 1976. Il en est de même pour l’A86 qui assure le rôle de deuxième ceinture.
Les protections acoustiques conçues à l’époque sont devenues insuffisantes et ne répondent plus aux normes actuelles.

L’objet de l’opération

Il s’agit à la fois d’améliorer l’ambiance sonore pour le secteur résidentiel traversé, et de prendre en compte l’intégration paysagère et architecturale de l’autoroute.
L’opération est inscrite comme action prioritaire au XIIème Contrat de Plan État-Région au titre de l’amélioration de la qualité environnementale des voies rapides existantes.

Localisation

L’opération concerne l’autoroute A86 depuis l’échangeur avec la RD1 jusqu’à son carrefour avec l’autoroute A4 et le tronçon de l’A4 comprise entre les deux bretelles de liaison avec l’A86.
Les trois communes directement riveraines sont Créteil, Maison-Alfort et Saint-Maurice.

Voir le plan général des travaux