Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Les bons réflexes

Parce qu’ils interviennent pour votre sécurité, n’oubliez jamais la leur !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 mars 2018 (modifié le 15 octobre 2018)

Les agents d’exploitation des routes au service des usagers


Les agents de la DiRIF travaillent au quotidien sur les autoroutes et routes nationales franciliennes. Ils y réalisent environ 30 000 interventions par an, de jour comme de nuit, souvent dans l’urgence, sur des chantiers fixes ou mobiles.

Leurs missions :

  • Pour assurer les conditions de sécurité des usagers et des intervenants sur les routes et autoroutes, organiser et mettre en œuvre :
    • la protection (balisage) et la signalisation en cas d’événement de circulation (incident, accident, etc.), de chantier, de fermetures d’axes routiers et autoroutiers à la circulation
    • le traitement des routes et autoroutes en cas d’événement météorologique hivernal (salage, déneigement)
    • le nettoyage des chaussées après un accident de la circulation et ramassage des objets présentant des risques pour les conditions de sécurité des usagers
  • Entretenir les routes et autoroutes au quotidien :
    • surveiller l’état des routes et autoroutes pour prévoir leur maintenance et réparation
    • organiser et mettre en œuvre :
    • la réparation d’urgence nécessaire à la sécurité des usagers, notamment de glissières de sécurité
    • le nettoyage les chaussées et de leurs abords
    • le curage des systèmes d’évacuation des eaux de pluie
    • faucher et élaguer la végétation
  • Contribuer à la réalisation des travaux de maintenance et de réparation sur les routes et autoroutes (chaussées, ouvrages d’art, assainissement, glissières de sécurité, panneaux, etc.)
1 300 km d’autoroutes et routes nationales en Île-de-France
4 millions d’usagers chaque jour en semaine
1 intervention sur événement tous les quarts d’heure

Des métiers à risque

Le plus souvent, ce sont des comportements dangereux aux abords des chantiers, délibérés (tels que la vitesse excessive, l’irrespect des fermetures de voies, l’irrespect des inter-distances entre véhicules) ou par manque de vigilance, notamment pour cause d’autres activités au volant (telles que l’usage du téléphone en conduisant), qui sont à l’origine de ces accidents.


Les principales causes d’accidents :

  • débordement sur la bande d’arrêt d’urgence
  • circulation trop près du véhicule qui précède
  • rabattement tardif avant le début d’un chantier
  • vitesse excessive
  • manque de vigilance

Une recrudescence des accidents sur les autoroutes et routes nationales

Au niveau national
Entre 2014 et 2017, les accidents sur zones de chantier ou d’intervention ont augmenté de 34 % sur le réseau routier national.

  • depuis 2017, on enregistre presque 6 accidents par semaine.
  • et ces accidents font de plus en plus de victimes parmi les usagers de la route : +50 % entre 2014 et 2017.
  • les poids-lourds sont impliqués dans 44 % des accidents alors qu’ils représentent moins de 15 % du trafic.
  • au total, sur ces quatre dernières années, on déplore :
    • parmi les usagers : 300 blessés et 9 tués
    • parmi les agents des routes : 120 blessés et 3 tués.


En Ile-de-France

En 2017

  • 19 engins percutés
  • 7 usagers blessés. En 2018
  • 3 agents blessés
  • déjà 17 engins percutés
  • 5 usagers blessés
  • rien qu’en un mois depuis mi-septembre, déjà 8 accidents.

A vous aussi d’écarter le danger !

À force de rouler à côté des agents de la route, on ne les remarque plus. On ne fait plus attention à eux, on perd en vigilance, on roule toujours plus vite et plus près d’eux. On ne ralentit pas suffisamment quand on voit la signalétique d’intervention et on se rabat à la dernière minute.

En conduisant, soyez attentif à chaque instant.

  • ne vous laissez pas distraire
  • laissez votre téléphone de côté
  • faites des pauses régulières.

Pour les professionnels

  • respectez les distances de sécurité
  • ne mordez pas sur la bande d’urgence
  • respectez vos temps de conduite.

À l’approche d’un chantier ou d’un véhicule d’intervention adaptez votre comportement sans attendre*

  • ralentissez
  • augmentez les distances de sécurité
  • si possible changez de voie
  • sinon, écartez-vous au maximum.

* ATTENTION, depuis le décret du 17 septembre 2018, le non-respect de ces consignes est désormais passible d’une contravention de 4e classe (135 € d’amende et une perte de 1 à 6 points de permis.

En savoir plus : www.securitedesagentsdesroutes.gouv.fr