Logo préfècture région
  DiRIF

Ne rendons pas son métier mortel ! La DiRIF poursuit et renforce la sensibilisation des usagers à la sécurité des intervenants sur la route

publié le 16 septembre 2015 (modifié le 17 septembre 2015)

DES DISPOSITIFS PRÉVENTIFS ET UNE INFORMATION EN TEMPS RÉEL
Pour garantir la sécurité des intervenants et des usagers pendant les travaux d’entretien et de modernisation, la circulation est réglementée par des dispositions temporaires : neutralisation de voie, réduction de la largeur des voies, de la vitesse maximale autorisée, interdiction de doubler, basculement de circulation d’une chaussée sur l’autre, fermeture totale de circulation avec déviation, etc.

Une communication est diffusée en amont et relayée par les médias et sur le site www.sytadin.fr pour que les usagers puissent adapter leurs comportements et anticiper leurs itinéraires. Les panneaux à messages variables (PMV) annoncent en temps réel aux usagers les zones sensibles qu’ils vont rencontrer sur leur parcours. Près des chantiers, les matériels et engins de signalisation et de balisage sont équipés de dispositifs lumineux toujours plus sophistiqués.

TROP, C’EST TROP !
Malgré la mise en place de ces dispositifs, les risques encourus par les agents aux abords des chantiers, restent à un niveau toujours trop élevé.

Le 27 août 2015, c’est un agent de la direction interdépartementale des routes (DIR) Est qui perdu la vie après avoir été heurté par un véhicule alors qu’il était en intervention avec ses collègues. Le 20 décembre 2013, c’est un autre agent de la direction interdépartementale des routes Est qui a perdu la vie après avoir été heurté par son véhicule d’intervention percuté par un poids-lourd.

Le 06 juin 2013, un poids lourd a percuté le fourgon de la direction des routes Île-de-France qui neutralisait la voie de droite de la Francilienne au droit de Fontenay-en-Parisis, pour des travaux d’entretien de la route. Le fourgon a été projeté contre un technicien supérieur de DiRIF qui pilotait le chantier. Il est décédé. Il avait 34 ans. Il laisse un orphelin en bas âge. Deux agents de la DiRIF ont également été blessés lors de cet accident.

En 2012, un technicien de la direction des routes Atlantique a été fauché par un poids-lourd sur la rocade de Bordeaux, quand il remontait dans son véhicule stationné en bande d’arrêt d’urgence, après intervention sur des équipements de la route.

La même année, un agent de la direction des routes Ouest est décédé dans son camion de balisage après qu’un transport de fuel l’ait percuté et ait pris feu.

Le nombre d’accidents impliquant des usagers a augmenté de 22% de 2012 à 2013.

En 2013 et 2014, plus de 80 accidents impliquant des flèches lumineuses de rabattement (FLR) ou des flèches lumineuses d’urgence (FLU) ont eu lieu sur le réseau routier national non concédé.

Ces accidents ont fait, chacune de ces années, une quinzaine de blessés parmi les agents des directions des routes et autant parmi les usagers.

Le plus souvent, ce sont des comportements dangereux aux abords des chantiers, délibérés, tels que la vitesse excessive, l’irrespect des fermetures de voies, l’irrespect des inter-distances entre véhicules, ou par manque de vigilance, pour cause d’autres activités au volant (téléphone), qui sont à l’origine de ces accidents.

Le ministère chargé des Transports est mobilisé pour faire évoluer le comportement des conducteurs par une meilleure prise de conscience qu’une conduite inadaptée met en danger la vie des agents qui interviennent sur les routes et autoroutes. Il est à l’initiative de la semaine sur la sécurité des agents des DIR.

LES PANNEAUX À MESSAGES VARIABLES MOBILISÉS POUR LA SÉCURITÉ DES AGENTS…
Pour sensibiliser l’ensemble des usagers, la DIRIF diffuse deux messages sur les panneaux à message variables (PMV) du réseau routier national d’Île-de-France :

La DiRIF déploie également l’affiche « Ne rendons pas son métier mortel » sur les panneaux 4 m x 3 m disposés le long du réseau routier national.

LES AGENTS DE LA DiRIF À LA RENCONTRE DES USAGERS…CONTREVENANTS
Elle a également choisi de mener une action au plus près des usagers. Le principe : les sensibiliser sur les risques encourus en cas d’irrespect de la réglementation de la circulation spécifique aux abords des chantiers.
Ainsi, le 17 septembre 2015, au niveau d’un chantier situé sur la Francilienne (RN104), la vitesse pratiquée par les usagers sera contrôlée par les forces de l’ordre. Les contrevenants seront interceptés, et accueillis un peu plus loin par les agents de la DiRIF qui, en alternative pédagogique à la sanction, leur présenteront leur métier, leurs missions, les risques associés et ceux pour les usagers.


Pour en savoir plus

Le communiqué de presse d’Alain Vidalies, secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche


Trop vite, trop près, trop tard.