Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
La modernisation du réseau
 

Traitement paysager et urbain des abords de l’A6 sur la même section

 
 

Intégration paysagère et urbain de l’A6

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 février 2015

Pour les usagers de l’autoroute, le souci est d’homogénéiser l’intégration paysagère des murs anti-bruit. Une seule couleur sera dominante.
Pour les riverains, la priorité est d’aménager les abords et d’entretenir les espaces.

L’intégration paysagère et architecturale repose sur une homogénéité de traitement de l’ensemble de la section concernée.

Les solutions retenues se sont élaborées autour de trois intentions :

calmer : créer une unité, une cohérence et rendre le paysage de la voie plus homogène
marquer : créer des repères visuels et aider à l’orientation
animer : rompre la monotonie
Le programme " A6 Qualité" prévoit ainsi :

une couleur de référence : l’ocre rouge, couleur déjà utilisée pour les murs précédemment construits.
la texture des matériaux : une structure béton avec un traitement absorbant côté route et un parement travaillé ou architecturé côté riverains.
le calepinage horizontal qui consiste à créer des séquences visuelles grâce aux textures de béton ou aux couleurs, pour rythmer le linéaire de l’autoroute.
le couronnement des écrans par une corniche demi-circulaire, pour donner une ligne d’horizon parfaite et unique.
la mise en place d’une palette végétale rustique et adaptée aux sites ( haies basses, alignements d’arbres tiges, plantations de boisements).
l’installation d’éléments divers de ponctuation, sur les ouvrages d’art notamment.
L’ensemble a également été imaginé de façon à simplifier l’entretien :

regrouper les végétaux qui nécessitent des soins semblables
réduction des surfaces enherbées avec des plantations denses, plus particulièrement sur les zones difficiles d’accès ou dangereuses.
mise en place de dispositifs techniques tels que le paillage pour limiter l’entretien des surfaces plantées.
entretien mécanique des enherbements favorisé en évitant notamment de disperser les obstacles ( supports de signalisation, arbres et arbustes).
création d’une bande aisément fauchable en bordure de voie pour une tonte de sécurité.