Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
La modernisation du réseau
 

Traitement des eaux de ruissellement de l’autoroute sur le bassin versant de l’Orge

 
 

Présentation des travaux

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 février 2015 (modifié le 10 février 2015)

Depuis sa conception, ancienne, le trafic sur l’autoroute A6 a évolué : il est aujourd’hui très dense de l’ordre de 170 000 à 180 000 véhicules par jour entre Chilly-Mazarin et Évry, impactant des territoires maintenant fortement urbanisés. Dans ce contexte, un programme de réhabilitation environnementale a été engagé par l’État, la Région Île-de-France et le Département de l’Essonne, dont une première étape concerne le traitement des eaux de ruissellement pour améliorer leur qualité avant leur rejet dans le milieu naturel.

Ces aménagements qui contribuent à l’amélioration de la protection des eaux naturelles visent la modernisation du réseau routier national non concédé dans le cadre de la transition énergétique et écologique.

Dans ce cadre, des travaux de réhabilitation des réseaux d’assainissement au droit de la cuvette de l’Orge ont été engagés. Ils comprennent la pose d’un réseau de canalisation enterré le long de l’autoroute A6 qui a pour but la collecte et l’acheminement des eaux de ruissellement vers le bassin de stockage et de traitement situé à Morsang-sur-Orge.

Le coût de ces travaux que pilote la direction des routes Île-de-France (DiRIF) est de 20 M€, cofinancés par l’État (31 %), la région Île-de-France (62 %) et le département de l’Essonne (7 %).

Débutés le 25 mars 2013, les travaux entrent dans une troisième phase qui impacte le sens province-Paris de l’autoroute A6 et une bretelle d’accès depuis Grigny.